Printemps

Depuis quelques jours enfin, les premiers rayons de soleil lèvent le voile sur le long travail de l’hiver. Tout est prêt à se bousculer, il nous appartiendra de suivre le rythme.

La taille vient d’être achevée fin mars, aux premiers jours de sève montante. Les plus précoces, les bourgeons de muscat sont gonflés et prêts à s’ouvrir.

Le lent travail d’arcure des baguettes est achevé. Dans chaque terroir, les plantes spécifiques cherchent leur place : la mâche fleurit, arrivent les poireaux sauvages, ciboulette, ail des ours, tulipes sauvages, violettes, géraniées, crucifères et pâquerettes…Les plus remarquables restent les anémones pulsatiles sur le calcaires jaune du Horn. Un tapis dense, vert et multiple émerge au sol.

Anemone vignes

En cave, je viens de soutirer deux rieslings, Rothstein et Altenberg de Wolxheim. Restent en fermentation le riesling Wolxheim et le pinot blanc ainsi qu’une vendange tardive Les 2009 seront puissants et chaleureux ; les pinots noirs auront une belle intensité aromatique et des tanins bien mûrs. Là aussi, l’hiver plus froid aura quelque peu rallongé les rythmes habituels.

L’hiver aura également été l’occasion de nombreuses rencontres au cours des 3 derniers mois.
En Suède au cœur de l’hiver, à St Amand, Lyon, Nantes, Gif sur Yvette, Voujeaucourt, Strasbourg, l’accueil réservé à notre quête de vins authentiques et typés est toujours aussi impressionnant. Echanges, passion partagée, différences de goûts et de cultures viniques qui s’expriment, nos vins restent de bons entremetteurs de rencontres humaines. Je suis toujours étonné par votre patience, votre intérêt, et par la capacité du vin à nous entraîner bien au-delà du simple acte d’achat/vente d’un produit. A nous de partager nos choix, de continuer à chercher des professionnels, cavistes, restaurateurs, proches de vous, pour relayer nos produits en toute transparence.

Merci, pour les encouragements donnés, pour la participation à notre aventure.

La construction du chai va entrer dans sa phase de compte à rebours avant les vendanges à venir. Sa mise en service sera certes lourde mais représentera un point de départ pour un meilleur accueil de tous ceux qui depuis quelques temps déjà attendent de pouvoir nous rencontrer à Wolxheim, dans de bonnes conditions. Les caves enterrées nous permettront d’aller vers de nouvelles expériences en matière de vins sans sulfites ou d’élevages plus longs, en recherche d’équilibres les plus natures possibles. 2010 sera notre premier millésime 100% biologique, après 3 millésimes de reconversion officielle. En cave également, depuis le millésime 2007, les sulfites à minima restent nos seuls intrants. Nous restons dans l’attente de la définition européenne des vins biologiques (et non des seuls raisins).

Chai Nouvelle construction Lissner

Dans ce débat, nous aimons réaffirmer que la qualité – à savoir leur capacité à intéresser tous nos sens – des vins reste notre première préoccupation. Les dégustations sans les œillères alsaciennes, restent de bons indicateurs, que ce soient les vôtres, celle de critiques indépendants comme Thierry MEYER critique pour l’Alsace du guide Bettane-Desseauve ou comme le jury international du concours des meilleurs riesling du monde, qui vient de récompenser l’Altenberg 2008. La dimension « amicale pour l’environnement » de cette qualité nous appelle à rester pragmatiques et innovants, dans le respect des équilibres mûris par nos terroirs.

Marie Anne LISSNER
Bruno SCHLOEGEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>