des vœux pour 2021

Nous mettons à profit le calme feutré apporté par la neige et quelques rayons de soleil en ces derniers jours de janvier pour vous adresser nos vœux de bonne santé en 2021.

Covid19 aidant, la prise de conscience de la nécessité de redéfinir notre horizon commun n’est que plus évidente : accélération du changement climatique, conséquences visibles et vécues de la perte de biodiversité, questions posées à notre humanité entre web et tissu local, pouvoirs et pauvretés,…

2021 nous fait passer le cap des 20 années de quête et d’expérimentation de modalités agronomiques et sociales nouvelles autour de mon projet personnel initial, autour des vignes et du vin comme alibi de rencontres humaines :

« A nous d’inventer de nouvelles esthétiques/éthiques du vivant, qui intègrent l’environnementalité, la place de l’humain et le partage responsable de la planète… » juin 2001

La reprise progressive du domaine par Théo affine et pérennise nos pratiques. Les nombreuses rencontres nous confortent dans nos choix. Nous les partageons avec d’autres vignerons, des professionnels et des particuliers, avec bonheur et en confiance. Vous pouvez suivre ce lien vers notre intervention la plus récente (30 minutes), en novembre dernier, pour contribuer à un projet d’agroforesterie viticole en Ile de France soutenu par AGROFILE.

 

6 mars 2020 : Doris BUCHE-REISINGER dansait les 3 temps de la vigne, du vin et de la fête humaine

2021, ce sont 10 années également de fonctionnement et d’accueil dans nos nouveau locaux. Les moments les plus marquants, qui nous font totalement défaut en ces temps confinés, sont les temps forts autour des arts et du vin, pour lesquels j’avais conçu notre lieu d’accueil. L’intuition initiale de la bouteille de vin comme une lanterne de Diogène prend un éclairage totalement imprévu  : tant dans les vignes que dans notre salle de dégustation, c’est l’attente qui se prolonge, dans la perspective de recréer des instants de vivre ensemble, promenades naturalistes ou gustatives, soirées créatives ou amicales. Les projets sont en cours mais nous préférons retenir notre respiration par crainte d’éteindre les quelques lueurs d’espoir qu’ils renferment.

de l'hébreu ta`am - jugement, goût, sens : changer le sens de la vigne et du vin, c'est aussi changer notre goût
de l’hébreu ta`am – jugement, goût, sens : changer le sens de la vigne et du vin, c’est aussi changer notre goût

 

La dernière étape de nos changements, celle à laquelle nous consacrons nos énergies, est celle du changement subséquent de goût. Nos vins sont autant de questions posées aux cerveaux qui acceptent de revisiter les cohérences entre des pratiques environnementales et des standards gustatifs. Les temps de confinement ont permis à de nouveaux palais de s’y confronter : “bienvenue au club”. Pour favoriser  ces échanges, nous sommes à quelques encablures informatiques d’un partage ouvert de vos expériences autour de nos vins. Souhaitons que ces échanges numériques nous rapprochent de soirées plus réelles, dans vos cercles humains ou ici à Wolxheim.

 

Portons nous bien en 2021 !

 

Vin et nature : 2 mots qui nous parlent – 1 vin qui perd son appellation Alsace ?

Roland PFEFFERKORN et ses collègues universitaires de la MISHA – Strasbourg m’ont donné l’occasion le 04 février 2020 d’exposer notre approche du vin, dans le cadre de leurs études sur l’homme et la nature.  Sous le titre

De la viticulture sauvage au “koku” du vin : le vin (nature), boisson humaine du 21ème siècle ?”

vous trouverez  ci-dessous les explications et analyses de notre rapport au vivant. Un peu de lecture en ce temps de confinement et de Covid, qui peut également être une belle occasion de réviser et partager nos intuitions, rêves et projets.

Entre temps, un premier de nos vins est en train d’être exclu définitivement du bénéfice de l’appellation Alsace. Un dernier recours est en route, pour tenter d’ouvrir le débat vers une diversité féconde du vin en Alsace.

L’issue, tout comme celle du confinement, peut être soit un repli/durcissement de nos organisations soit, comme nous l’espérons, une ouverture vers d’autres possibles, un avenir plus cohérent des pratiques vitivinicoles de notre région. Nous ne manquerons pas de faire appel à votre soutien, en lien avec nos collègues alsaciens touchés comme nous par l’incompréhension ou le rejet de nos quêtes.

Bonne lecture ! Les illustrations se trouvent en fin de document.  A vos commentaires !

Télécharger (PDF, 795KB)

Le vin est un miroir – vendredi 25 octobre 2019

Les vendanges touchent à leur fin et, comme annoncé, nous vous invitons vendredi 25 octobre prochain à notre concert-dégustation “Le vin est un miroir”.

La thématique sera celle du miroir, musical et vinique et, une fois n’est pas coutume, Bruno interprètera la fantaisie de Schubert – piano à quatre mains avec Jean Luc IFFRIG. Egalement au programme, Bach et Pärt.

Le millésime 2018 a fermenté jusqu’à la fin du mois d’août. La plupart des vins sont désormais disponibles : plus ouverts aromatiquement que les 2017 il y a 1 an, salins et miellés à l’image des millésimes chauds précédents. Plusieurs d’entre eux seront présentés au cours de l’apéritif et du concert. Une dégustation libre de la gamme sera possible après le concert.

Comme à l’accoutumée, la soirée est réservée à l’échange et à la découverte. Comme nous n’avons pas eu la possibilité de faire goûter ces 2018 au printemps dernier ou à l’occasion du pique-nique, ceux qui souhaitent mettre à profit leur participation pour réserver des vins, pourront néanmoins le faire, sans paiement, ni engagement, sur la base des tarifs 2018/2019.

Les inscriptions, limitées à 50-60 personnes sont ouvertes ici. Vous pouvez également nous adresser un mail en précisant le nombre de participants, avec ou sans apéritif dînatoire (paf 12 euros).